• English
  • Français
+237 222 69 88 85 secretariat@cetic.cm

Atelier de Présentation du projet ERASMUS+ MOSE-FIC / ERASMUS+ days 2018 – 12 octobre à Yaoundé

Atelier de Présentation du projet ERASMUS+ MOSE-FIC / ERASMUS+ days 2018 – 12 octobre à Yaoundé

Qu’est-ce que les « ERASMUS+ DAYS » ?

2018 est une année déterminante pour mobiliser la société civile et les acteurs de l’éducation et de la formation en Europe […] Le succès remporté par la première édition des Erasmus Days en 2017 (655 événements dont 18 dans les outremers, 11 pays, 324 municipalités) a conduit à pérenniser cette fête autour d’Erasmus, principale réalisation européenne pour les Français (cf. sondage BVA 2017) : Erasmus rassemble les acteurs et bénéficiaires du programme Erasmus + mais également tous les acteurs de la mobilité internationale et de la citoyenneté européenne.

Le principe est simple : communiquer sur la marque Erasmus et disséminer les résultats de projets Erasmus + lors de deux journées qui les rendront visibles aux citoyens, professionnels, médias et décideurs politiques les 12 et 13 octobre 2018.

Deux modalités selon deux publics peuvent être envisagées :

  • tous les acteurs du programme Erasmus + en France et en Europe sont invités à témoigner de l’impact de leurs projets. Séminaire, rencontre de partenaires, exposition photos, concert, émission de radio, jeu de pistes, portes ouvertes, remise d’Europass mobilité, pose de plaque, conférence, hackathon… Chaque établissement est libre d’organiser une action numérique ou physique qui lui ressemble.
  • les neuf millions d’anciens et les actuels citoyens bénéficiaires de la mobilité (scolaires, lycéens professionnels, apprentis, étudiants, stagiaires de la formation professionnelle, enseignants, formateurs) ainsi que les représentants de la société civile (associations, parents, centres d’information sur l’Europe, think tanks, organisateurs de consultations citoyennes, etc.) témoigneront de leur fierté d’être Européens, de leur engagement pour l’Europe avec le #ErasmusDays.

Dans le cadre de ces consultations citoyennes, des débats sur l’Europe avec les citoyens peuvent être organisés sur les sujets liés à Erasmus + les 12 et 13 octobre 2018 : projet des universités européennes, formation professionnelle en Europe, mobilité des apprentis, la citoyenneté européenne ou encore l’apprentissage des langues.

Pour en savoir plus,

Pourquoi valoriser le projet MOSE-FIC ?

  • Une opportunité soulignée par l’Agence : Ce serait la première fois dans les ERASMUS+ DAYS qu’un projet « Renforcement des capacités » avec l’Afrique serait valorisé.
  • Rapprocher le secteur économique du milieu académique et Valoriser la méthode employée d’approche programme et démarche compétence : Le cœur de la problématique des formations d’ingénieur est de répondre aux besoins en compétences du marché de l’emploi.
  • En développant parallèlement, l’initiative étudiante et l’entreprenariat à des fins de maximiser l’employabilité de ses diplômés, les formations d’ingénieurs africaines présentent une caractéristique singulière à mettre en valeur aux yeux de l’Europe pour minimiser la fluctuation du marché de l’emploi sur nos Territoires.

 

Résumé du projet :

Les étudiants et les entreprises camerounaises demandent un niveau de qualité supérieur et reconnu pour leurs formations d’ingénieur (cf. rapport de l’ordre des ingénieurs du génie civil commandé par le Ministère de l’Enseignement supérieur).

Le projet Mose-Fic  accompagne trois établissements différents pour qu’ils définissent une méthode propre d’amélioration de la qualité pour atteindre un standard international transférable aux autres formations d’ingénieurs.

L’accompagnement, très structuré, porte sur l’ensemble des phases du processus (définition des objectifs, approche programme et compétences, définition des évolutions, processus d’accréditation, mise en place des évolutions, qualité permanente). Il couvre l’ensemble des problématiques concernées (aspects pédagogiques, didactiques, institutionnels, économiques, administratifs, relations extérieures, gouvernance, déploiement de plateformes technologiques polyvalentes adaptées…), pour garantir une prise en main autonome et effective des processus qualité.

Pour chaque étape, les personnels (enseignants et administratifs) sont formés, sur site ou par immersion dans les établissements européens puis accompagnés pour la prise en charge de chacun des éléments nécessaires à l’obtention de l’accréditation et à son maintien dans le respect de leur contexte socio-économique et culturel.

L’ensemble des savoir-faire acquis et la méthode générale de ce projet seront évalués et ajustés. Ils donneront lieu à la rédaction d’un livre blanc qui participera à la diffusion des méthodes et à la structuration des écoles d’ingénieurs de haut niveau.

Le Cameroun a été choisi pour son rayonnement dans l’enseignement supérieur en Afrique centrale.

Représentation schématique du consortium

Partenaires européensPartenaires camerounais
 

 

Coordinateur

 

 

Partenaire

 

 

Partenaire

 

 

Partenaire

 

 Partenaire

 

Partenaire

 

Partenaire associé : Université de Buéa, 

 

Quel type d’événement ?

Organiser une table ronde à Yaoundé avec les établissements du consortium Mose-Fic, l’ordre national des ingénieurs du génie civil sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur.

Introduction Film de Timothée TOURY

Intervention de Jean-Emmanuel PONDI, vice-recteur de l’Université de Yaoundé I chargé de la recherche, de la coopération et des relations avec le onde des entreprises

« Repenser le développement à partir de l’Afrique » – Impact du projet Mose-Fic

Rémy ETOUA, Directeur de l’Ecole Nationale supérieure Polytechnique de Yaoundé

« Les conséquences de l’accréditation des formations d’ingénieurs de l’ENSPY par la Commission des Titres d’Ingénieurs »

Père Jean-Hervé, Directeur de l’Institut Saint Jean

« En développant parallèlement, l’initiative étudiante et l’entreprenariat à des fins de maximiser l’employabilité de ses diplômés, les formations d’ingénieurs africaines présentent une caractéristique singulière à mettre en valeur aux yeux de l’Europe pour minimiser la fluctuation du marché de l’emploi sur ses Territoires. »

Mathieu GOBIN , Directeur de l’UCAC-ICAM

« La mission principale qui a été assignée à l’Institut Ucac-Icam est de former, en Afrique et pour l’Afrique,

des techniciens et des ingénieurs professionnellement compétents et humainement responsables – La richesse de la formation par alternance. »

Kizito NGOA : Président de l’Ordre national des Ingénieurs du Génie Civil

Auteur du rapport « Evaluation des établissements publics et privés de formation des Ingénieurs de Génie Civil »

Conclusions du Ministère de l’enseignement supérieur

Ministre en personne ou le Prof. PEGNYEMB Dieudonné, Directeur des Accréditations Universitaires et de la Qualité au Ministère de l’enseignement supérieur (Membre du Conseil scientifique du projet Mose-Fic)

Public à Yaoundé : Industriels, employeurs, médias, élèves ingénieurs et parents.

 

 

 

Laisser un commentaire

Designed & Developed by DKT Group